Architecture militaire dans l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem – Valentina Burgassi


Architecture militaire dans l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Le modèle de la villa fortifiée au XVIe siècle à La Valette.

Postdoctorante :
Valentina Burgassi

Direction :
Sabine Frommel (École Pratique des Hautes Études, PSL)

L’île de Malte est un espace privilégié d’observation des transformations patrimoniales issues de la rencontre et confrontation du monde chrétien (avec l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem) et islamique. Cette mer actuellement lieu de tension fut aussi un espace propice à la rencontre. En effet, les plus grands ingénieurs militaires italiens et français de l’époque furent appelés par les États italiens et étrangers afin de mettre en œuvre les ambitions des dirigeants de l’époque (papes, ducs, princes et empereurs). De ce fait, la migration stylistique du langage architectural de la Renaissance fut facilitée en Europe, notamment grâce aux voyages de ces célèbres ingénieurs militaires d’une ville à l’autre. Ces inspirations communes ont permis une retombée directe tant sur les choix du langage architectural que sur l’échange constant avec la main-d’œuvre locale, comme en atteste le cas de La Valette.

La conception de la ville idéale a été toujours une partie fondamentale de l’histoire des hommes, à partir de l’antiquité. Lavedan décrit minutieusement les plans des villes grecques, en soulignant à quel point la science ionienne était en partie constituée de notions géométriques et historiques, héritées de l’Égypte et de la Babylonie. Milet, en particulier, exprime une synthèse graphique parfaite de la ville, grâce au rapport extraordinaire entre l’homme et la nature. Les programmes de renovatio urbis entre les XVe et XVIe siècles ont un lien direct entre la nouvelle conception des villes et la diffusion des traités d’architecture. À partir des modèles idéalisés, dans les traités, jusqu’à les plans réels, les formes des villes fortifiées de nouvelle construction se fondent sur la géométrie. Les villes idéales, comme Vitry-le-François, sont conçues selon un plan en échiquier qui se développe à partir de deux axes principaux sur lesquels converge la place; en toile d’araignée, que l’on rencontre à Palmanova, est l’un des plus intéressants modèles du XVe siècle; Turin, dont l’histoire complexe voit la citadelle redessinée par la fine intelligence militaire de Francesco Paciotto, fournit un cas exemplaire dans le traité de Pietro Cataneo, qui deviendra le modèle des villes fortifiées modernes. Seule La Valette, nouvelle capitale de l’Ordre de Saint Jean de Jérusalem, a la particularité d’avoir un haut nivellement du terrain et d’être sur la mer, ce qui la rend vraiment unique dans sa forme et dans ses caractéristiques naturelles.

Avec ce projet, on regardera la grande influence que l’architecture de la Renaissance a eu dans la conception de la ville de l’Ordre. À partir de la bataille de Lépante, l’Ordre prend conscience d’être devenu une grande puissance et c’est dans cet encadrement européen que les chevaliers projettent La Valette comme leur capitale monumentale afin de montrer aux autres pays européens le pouvoir et le prestige de l’Ordre dans la région méditerranéenne. Il est clair que les architectes choisis par l’Ordre utilisaient les traités comme source d’inspiration et on peut voir des éléments des traités concrets dans les influences architecturales à Malte. La construction de La Valette assume une valeur symbolique, étant le « véritable rempart du christianisme » (A. Brogini): incarnation de l’idée de frontière entre la chrétienté et le monde ottoman, entre utopie et architecture militaire, elle devient aussi un véritable modèle de la ville idéale du XVIe siècle.

Crédits de l’illustration :
Nicolas de Fer, Plans des Vieilles et Nouvelles Fortifications de Malthe Situées dans l’Isle du Palais a la Sphere Royale. Avec P. Du R. 1694, gravure, XVIIe siècle, Saint John University (Collegeville, Minnesota), Hill Museum & Manuscript Library, Special Collections. On exprime toute notre gratitude à M. D. Gullo de Malta Study Center, Hill Museum & Manuscript Library, Minnesota.

Publications associées :

  • “Malte, île au cœur de la Méditerranée et frange de la Renaissance Architecture des Hospitaliers et migrations à La Valette”, dans : Minorités, migrations, mondialisation en Méditerranée. XIVe-XVIe siècle, éd. Florence Bistagne, Jérémie Ferrer-Bartomeu, Raphaële Mouren, Paris : Classiques Garnier, coll. Rencontres ; 559 – Civilisation médiévale ; 50, 2022, p. 23-41 (DOI : 10.48611/isbn.978-2-406-14184-6).
  • “Gran cosa he il fondar nuova Cita, mecterla in difesa, Abitarla, Honorarla et Difenderla. Dalla città ideale del Rinascimento alla città reale: la nuova capitale dell’Ordine di Malta”, ArtItalies. Bulletin de l’Association des Historiens de l’Art Italien 25, 2019, p. 33-43.


Citer ce billet
Emilie d'Orgeix (2023, 20 janvier). Architecture militaire dans l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem – Valentina Burgassi. GIS Patrimoines militaires P2ATS. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sr4f

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search