Soutenance du Master de recherche de Manon Folliard

Redecouverte et valorisation des tranchées de la Grande Guerre

Mémoire de master recherche sous la direction de Nicolas Meynen (Université Toulouse – Jean Jaurès).

Septembre 2022

Ce mémoire retrace l’histoire de la tranchée dans l’espace militaire occidentale de l’Antiquité jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. L’histoire des tranchées de la Grande Guerre a permis d’en déconstruire l’imaginaire, expliquer ce qui a conduit à leur oubli mémoriel afin de les réhabiliter au sein du patrimoine militaire. Nous avons pu proposer, à partir de trois études de cas – les tranchées d’entraînement des Sablonnières (Blois), le champ de bataille du Hartmannswillerkopf (Vosges) et le site de reconstitution de la tranchée de Chanttancourt (Meuse) -, une réflexion pour la constitution d’un code de déontologie en matière de conservation et de valorisation des tranchées, à destination des opérateurs du territoire, qu’ils soient maîtres d’œuvre ou maîtres d’ouvrage.

En 2014, au moment où débute le Centenaire du premier conflit mondial, le patrimoine militaire de la Grande Guerre est encore très présent dans les régions qui ont servi de terrain de bataille. Grâce au cycle de commémorations mis en place pendant quatre années, les nombreuses manifestations nationales et la campagne de « La Grande Collecte » permettent toujours d’exhumer un grand nombre d’archives tant publiques que privées. La tranchée, fragile et éphémère « architecture en creux », est mise à l’honneur comme pièce centrale du champ de bataille. Dans les faits, ce n’est pas un élément aveugle de l’histoire militaire, si l’on se réfère aux opérations de protection et de valorisation mises en place dans les années 1990 le plus souvent initiées par des associations. Ces actions louables n’ont toutefois pas été sous-tendues par une étude historique préalable ni par une démarche scientifique qui croise la matérialité de l’objet d’étude avec les méthodes de l’archéologie dans un souci conservatoire. Les actions de valorisation se multipliant depuis les années 2014-2018, il en découle une multitude de méthodologies de dégagement des sites, de conservation et de valorisation, souvent effectuées de manière approximative et fragile. La nécessité d’une étude scientifique de la tranchée de la Grande Guerre est donc essentielle pour assurer son avenir.



Citer ce billet
Emilie d'Orgeix (2023, 3 février). Soutenance du Master de recherche de Manon Folliard. GIS Patrimoines militaires P2ATS. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sr4z

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search